Jean-Marie Brault, Saint-Jouan-des-Guérets, 27 juillet 2021

Jean-Marie Brault a commencé la peinture en 2015.

Après avoir étudié les maîtres de l’impressionnisme (Claude Monet, Vincent Van Gogh, Berthe Morisot), il a laissé place à la confrontation entre le peintre et le paysage. Comme eux, il recherche une justesse d’émotion, palpable, à l’intérieur de la peinture ainsi que des harmonies de couleurs. Il questionne aussi les valeurs et la composition, ce qui forme le tout.

En novembre 2015, il part à Anvers. Durant trois années, il y fréquente l’Académie Royale des Beaux-Arts. Inspiré par la cathédrale, le centre ville d’Anvers devient un terrain de jeux, ou  il y traite l’architecture, la perspective et les jeux de lumière. 

Jean-Marie Brault, artiste

De retour en Bretagne en 2019, il retourne dans le paysage. Le paysage reste un élément clé de sa peinture et un enseignement inépuisable. Pourtant, d’autres inspirations arrivent à le faire changer d’axe, comme par exemple, les compositions en intérieur, les portraits et les natures mortes. La composition devient progressivement, un élément vivant du tableau. 

Jean-Marie Brault poursuit son travail de recherche et continue à essayer de comprendre ce qui l’entoure.

Un article de Françoise Lemoine de Ouest France.

Pour me joindre : contact@jeanmariebrault.com

Site web : Aurélien Ferlito
Hébergement : OVH
Thème WordPress : Hamilton de Anders Norén

Laisser un commentaire

vingt − 7 =